Visites des Gorges du Verdon

Vous voulez découvrir les Gorges du Verdon autrement…Vous avez l’appréhension du vide? Le vertige ? Ou tout simplement, vous ne voulez pas conduire et profiter de la route, des paysages et des commentaires…. Alors suivez-moi… et montez à bord de mon véhicule, laissez-vous guider sur ce site majestueux, au coeur du Parc naturel régional du Verdon.

Le départ

Je vous emmène, dans mon véhicule 8 places, sur la route des crêtes, à la découverte du plus profond canyon d’Europe, les Gorges du Verdon.

Une histoire

Circuit agrémenté de commentaires sur l’environnement, l’histoire des différents sites traversés, tel que Moustiers Sainte Marie, La Palud sur Verdon …

La région

 Mais aussi Aiguines, les Gorges du Verdon, ainsi que les territoires noyés lors de la mise en eau des différentes vallées, tel que le village des Salles Sur Verdon.

Tarifs

Visites en journée ou demi-journée

DEMI-JOURNÉE

à partir de

50€/pers
  • Visite du plateau de Valensole
  • Échange avec les lavandiculteurs
  • Découverte de leurs productions
populaire
DEMI-JOURNÉE

à partir de

55€/pers
  • Découverte du Canyon du Verdon par la route des Crêtes
  • Arrêt aux différents belvédères avec vue imprenable
JOURNÉE

à partir de

95€/pers
  • Découverte du Canyon du Verdon par la route des Crêtes
  • Arrêt aux différents belvédères
  • Visite du village perché d’Aiguines
JOURNÉE

à partir de

100€/pers
  • Découverte du Canyon du Verdon par la route des Crêtes
  • Arrêt aux différents belvédères
  • Arrêt aux balcons de la Mescla
  • Arrêt au pont de l’Artuby

Possibilité de privatiser l’excursion et/ou créer votre itinéraire sur mesure.  

Que vous soyez seul(e) ou en famille, un groupe ou un comité d’entreprise, les visites sont accessibles à tous à partir de 7 ans.

Pour tous renseignements et réservations, merci de me contacter en cliquant ci-dessous. 

LE POINT HISTOIRE

Le parc naturel régional du Verdon

Le parc naturel régional du Verdon est créé le 3 mars 1997. C’est un réseau écologique européen qui impose des contraintes de protection des paysages, de la faune et de la flore.

UN PARC… 7 PAYSAGES

Livre ouvert sur la géologie, la faune, la flore et l’histoire de l’homme, le territoire du Parc offre une grande variété de paysages et de milieux. Découvrez une diversité animale unique avec avec l’Outarde Canepetière, le Vautour fauve, le Lézard ocellé (le plus gros d’Europe) et 22 espèces de chauve-souris sur 32 répertoriées en France.

La rivière du Verdon, avec ses 165 km constitue avec la Durance, le château d’eau de la Provence. Elle alimente en eau potable de qualité les grandes villes de la région.

Terre de courage, territoire de partage

Prenant exemple sur la rivière, l’homme a, depuis la préhistoire, façonné les paysages d’une terre difficile qui n’a jamais été un pays de cocagne.

Cet immense travail, inventif et constamment renouvelé, de la nature et des hommes, ainsi que le mariage des influences alpines et méditerranéennes, font aujourd’hui la richesse remarquable et reconnue d’un territoire qui n’est pas une terre sauvage et encore moins un parc d’attraction.

L’eau précieuse du Verdon et ses lacs

Le Verdon prend sa source à 2819 mètres d’altitude, près du col d’Allos, au massif des Trois Evêchés. Il se jette dans la Durance, sur la commune de Vinon Sur Verdon. Le Verdon parcourt environ 165 kilomètres. Il sert de frontière entre les départements des Alpes-de-Haute-Provence et du Var.

La couleur verte du Verdon est due au fluor et aux micro-algues qu’il contient : elle est probablement à l’origine de son nom, formé à partir du latin viridum, “lieu verdoyant”.

Les barrages

Les barrages régulent le cours du Verdon pour constituer les réserves d’eau de la Provence, mais aussi pour assurer une production électrique, en majeure partie avec le barrage de Sainte Croix. Au milieu du XXe siècle, le programme d’aménagement de l’E.D.F. (Electricité De France) permet l’édification de cinq barrages.

Le premier des barrages construit a été celui de Castillon, première pierre posée en 1928 terminé en 1948, suivi par celui de Chaudanne en 1953. En 1967 celui de Gréoux puis celui de Quinson, au cours de l’année 1972. Enfin, le plus grand de tous, avec la création du lac de Sainte Croix en 1974.

Quelques communes voient alors leur terroir noyé (Aiguines, Bauduen, Sainte-Croix, Saint-Julien-de-Verdon) et parfois même leur village (Les Salles-sur-Verdon). Cette transformation du paysage, lieu de vie des habitants, marque les mémoires, les pratiques et les cœurs.